En voyage avec Vert Cerise

Aujourd’hui Vert Cerise du blog éponyme vous emmène dans les nuages.


aller-retour

En regardant mes photos de voyage à la recherche d’un cliché pour KRISS, je me suis aperçue d’une manie, un tic : prendre des photos vues d’avion.

D’ailleurs, globalement, j’aime prendre des clichés de mes déplacements : taxi, bateau, voiture ou train. Même le métro et les bus parisiens y ont le droit.
Il n’y a bien qu’en vélo que je ne me risque pas à dégainer l’appareil photo.

Pourtant, les déplacements, moins ils durent, mieux je me porte.
Plutôt sujette au mal des transports, je choisis – si j’ai le choix – toujours le plus rapide. Incapable de lire, d’écrire ou de quelques activités que ce soit dès que le voyage dure plus d’une demi-heure, je regarde le paysage.

Cette activité contemplative forcée a cependant quelques avantages.
Ne rien faire sinon regarder le ciel ou le paysage qui défile à toute allure permet de laisser divaguer son esprit, de faire une pause dans la course folle qu’on mène chaque jour contre le temps. Et c’est un luxe qu’on s’offre trop rarement.

Parce que sincèrement, qui a le temps de se poser 6 heures à ne rien faire aujourd’hui ? Oh, bien sûr, il y a certains dimanches qu’on passe à lézarder.
Mais ce n’est pas la même chose. On prépare un brunch, on reste en pyjama pour mater la télé. Même dans nos moments d’oisiveté, on s’occupe.

Bien sûr, au bout d’une heure, je commence à m’ennuyer.
Au bout de deux, le raisonnement ci-dessus ne tient plus. Au diable, la contemplation et le luxe contemplatif ! Je sors un magazine, un livre, une console de jeux, un truc à faire, qu’importe. Je crois que je pourrais même lire les consignes de sécurité ou la composition d’une barre chocolatée pour occuper mon esprit.

Une demi-heure après, je suis malade.
C’est invariable et immuable. Et je me retrouve forcée à nouveau à ne rien faire.
Et je crois que c’est là que je sors l’appareil photo.
A ce moment précis.
Quand à nouveau contrainte à regarder le paysage, je choisis de le faire de façon active.

Vert Cerise.

8 Commentaires

  1. j’adore.
    j’adore parce que j’attends mes voyages avec impatience, en plus de la destination, justement, pour pouvoir profiter de ces quelques heures de répit, pendant lesquelles j’ai l’impression que rien ne peut m’atteindre, tout là haut.
    pas même les trois barres de toblerone que j’avale.

  2. Pour le coup plus que les voyages en avion, c’est de voir un avion dans le ciel qui me fait voyager. Ça me donne instantanément un coup au cœur en repensant à mes propres voyages et je me prends à rêver où vont tous ces gens…

  3. ah ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à être malade en transports :wink:
    Moi non plus je ne peux pas lire, ni jouer à la DS…. Alors j’écoute de la musique en regardant les paysages, un peu comme toi sauf que je suis beaucoup moins douée pour prendre des photos !

  4. C’est vrai que pendant les longs voyages en avion parfois on s’ennuie..
    Heureusement quelquefois on a un film voire plusieurs – et souvent récents pour s’occuper..
    Les longs voyages servent AUSSI à rattraper son retard cinématographique…

  5. Perso, j’aime bien les voyages en avion, ça fait déjà partie des vacances pour moi. Sauf quand on file de l’autre coté de la terre et qu’on à droit à 24 heures de vol… Il y a des paysages qui se méritent mais faut vraiment avoir envie de les voir!!!!

  6. Merci pour ces jolies photos, à l’inverse de toi je ne peux pas regarder par le hublot, il n y a que du coté du couloir où je me sente à peu près bien même si je garde toujours près de moi le petit sac en papier…et merci à la TV individuelle et aux dizaines de films qui aident à la détente et évitent bien des angoisses!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.