Tag

Laos

Juste un petit billet rapide pour vous avertir que mes billets “Carnet de voyage” ont changé d’adresse pour quelques jours.
Ce mois-ci, je me suis en effet prêtée au jeu du guest-blogging sur Irresistable, un blog collaboratif proposé par Luminarc, dédié à tout ce qui tourne autour des arts de la table et plus encore.

On m’a proposé d’y écrire un billet par semaine dans la catégorie « Cities by », celle des voyages, sur le thème de l’Orient et plus particulièrement « de l’Inde au Japon ».

Un thème qui m’a tout de suite inspiré!

J2LUANG PRABANG
Nous avons fait la promenade à pied proposée dans le guide mais “à notre sauce” (sans la partie du parcours près de la rive du Mékong puisque nous l’avions fait la veille).

Visite des deux temples Vat XIEN MUAN et Vat CHOUMKHONG, le deuxième avait un jardin vraiment très joli.
Puis entrée dans le Palais Royal mais pas de visite du musée car beaucoup trop de monde ..et pas sûrs d’être intéressés.
La partie en construction par contre nous a beaucoup interloqué avec ses échafaudages en bambou!!!


Vat Choumkhong

Jardin du Vat Choumkhong

Jardin du Vat Choumkhong

Musée du Palais Royal

Temple en construction

Echaffaudage en bambou

Temple en construction



Comme je vous le disais dans mon premier billet sur la ville, Luang Prabang possède un nombre impressionnants de temples.
Cette promenade à pied en comptait d’ailleurs une bonne dizaine mais nous avons choisi de ne visiter que les principaux.

Les plus marquants ont été :

  • le Vat Visunarat, le plus ancien temple actif de la ville.
    Aussi appelé Vat Visoun car il a été construit en 1513 sous le règne du roi du même nom.
    Devant le sîm (salle principale dite d’ordination), un magnifique stupa en forme de pastèque, s’élève à une hauteur de 34,5 mètres. Il s’agit du That Pathum.


Stupa du lotus du Vat Visoun

Joueurs de foot

Au Vat Visoun

Vat Visoun


  • le Vat Xieng Thong, le plus somptueux.
    Il fut bâti près de l’extrémité nord de la presqu’île formé par le Mékong et la Nam Khan. Tout comme le Vat Visoun, son entrée est payante (20.000kip/pers = 1,75€).

Au passage, c’est dans ce temple que nous avions été témoin d’une cérémonie lors de la pleine lune du 30 janvier (voir vidéo à la fin de mon billet sur la quête matinale des moines).


Vat Xieng Thong

Vat Xieng Thong



Sur la façade arrière du sîm (salle d’ordination), une superbe mosaïque sur fond rouge représente l’arbre de Vie (photo ci-dessus).

Le site est très vaste et très serein. Devant la beauté des lieux, on prend vraiment plaisir à flâner entre les haw (petites salles) et stuppas qui renferment des bouddhas d’époque.


Vat Xieng Thong

Vat Xieng Thong

Vat Xieng Thong



Vers le fond, près de la porte Est de l’enceinte, le hóhng kép mîen (maison du char funéraire royal) contient un char funéraire de 12m de haut et des urnes funéraires de membres de la famille royale.


Vat Xieng Thong

Vat Xieng Thong

Urnes funéraires du Vat Xien Thong



Juste en face du Vat Xieng Thong, il est possible de traverser le Mékong pour aller visiter de petits temples sur l’autre rive, dans le village de Xien Maen.

Entre nous, la traversée est très agréable, la vue de l’autre côté est époustouflante et les ponts de bambou sont assez amusants.
MAIS non seulement vous paierez votre traversée (normal), vous paierez aussi le passage d’un petit pont de bambou pour accéder à la rive (pourquoi pas) mais également votre arrivée sur le site du Vat Long Khun, qui est le seul accès au village et aux temples suivants !

Alors bien sûr, à chaque fois, ce sont de petites sommes mais j’ai trouvé le principe est un peu abusif.

La traversée aller/retour nous a couté 60.000kips pour 2, la gars nous a attendu 1h30, le temps de notre visite. En descendant du bâteau, un bar accueille locaux et touristes, vous pourrez y acheter de l’eau pour la suite.
En montant les seuls escaliers vous permettant d’accéder au site, vous découvrirez un panneau de bois vous annonçant le droit d’entrée au Vat Long Khun = 5.000kips/pers.


Sur le bord du Mékong

Arrivée au Vat Long Khun

Vat Long Khun



Le temple est mignon mais rien d’exceptionnel comparé à ceux que nous avions visité avant.

Autre petite déception ensuite, avec le Vat Tham Xien Maen, un temple situé dans une grotte calcaire, à quelques minutes de marche du Vat Long Khun (sur la droite en arrivant).

Un temple dans une grotte, j’avais pourtant bien hâte de voir ça moi!

Arrivés sur place, nous avons du rebrousser chemin car pour y entrer il faut demander les clés au Vat Long Khun. Un guide est également indispensable et, ce jour là, ce sont deux gamins qui ont joué ce rôle.

Les seuls mots anglais qu’ils connaissaient étaient “Here”, “Careful”, “Buddha” et “Head”.. Nous n’avons donc eu que des explications très vagues devant quelques formes imprécises de bouddhas éclairées à la lampe torche (pensez à en apporter une).
La visite a d’ailleurs été très très rapide puisque seul un ou deux petits couloirs sont ouverts au public.

C’était assez “drôle” comme expérience..


IMG_6847


Le troisième temple “intéressant” de la rive, le Vat Chom Phet, surplombe une colline de l’autre côté du Vat Long Khun, à quelques minutes de marche, lui aussi.

La vue doit donc certainement être impressionnante mais là encore l’entrée était payante (5.000kips/pers.) so avec la déception des deux premiers on a préféré rebrousser chemin sans gravir les escaliers ni visiter le temple.
Et sans regret.

Je peste un peu mais encore une fois la vue depuis cette rive était tellement époustouflante que tout ces petits désagréments ont été très vite oublié.


Vue depuis la rive de Xien Maen


**soupir**


.: Toutes les photos de LUANG PRABANG sont ici :.

— — –
AUTRES ETAPES DE MON VOYAGE AU LAOS:


Fleur de frangipanier Sur  la rive du Mékong Tak Bat Chutes d'eau de Khuang Sy Grottes de Pak Ou Sur la route


Cartes postales du LaosLuang PrabangLa quête matinale des moines à Luang Prabang
Les Grottes de Pak Ou et les chutes d’eau de Khuang Sy près de Luang Prabang
Sur la route vers Nong Khiaw

J2LUANG PRABANG
5 heures, réveil au chant des coqs.
Au loin, on perçoit même de légers coups de gongs, sûrement pour annoncer le début du TAK BAT, la procession des moines à travers la ville.
Ambiance…


IMG_6900

Chaque jour, au lever du soleil, le même rituel se répète :
Dans un silence religieux, les bouddhistes viennent se poster devant leur maison, les pieds nus et la tête découverte et attendent l’arrivée des bonzes.

Le riz qu’ils s’apprêtent à donner est sans doute encore chaud.
Celui-ci demande en effet une très longue préparation puisqu’avant d’être cuit, il doit être soigneusement nettoyé de ses impuretés à la main, puis déposé une demi-douzaine d’heures dans de l’eau avant d’être cuisiné, vers 5h-5h30 du matin.
[Source luangprabang-laos.com]


Le défilé des robes orange colore la ville par intermittence entre 6 et 7 heures du matin.

Les moines sortent par groupe de 10, 15, 20 ou plus de leur temple respectif, et parcourent silencieusement les rues de la ville, leur bol d’aumône à l’épaule.

Devant chaque demeure, ils présentent leur panier pour recevoir les offrandes de nourriture (du riz donc mais aussi gâteaux, fruits et confiseries) pour leur journée.

Il faut savoir que les moines ne vivent que de l’aumône, ils n’ont pas le droit de gagner ni de dépenser de l’argent, ils dépendent donc complètement des autres pour leurs besoins matériels (nourriture, transport et autre)

Les croyants sont très nombreux, les paniers se remplissent donc très vite, peut être même trop vite.
Je suppose que c’est pour cette raison qu’au cours de leur marche les moines donnent à leur tour aux enfants les plus démunis..



Cette quête matinale est tellement belle, tellement impressionnante qu’elle est devenue une vraie “attraction” touristique.

Pour éviter la moindre maladresse, la ville a donc mis à disposition des étrangers un ensemble de règles à respecter pour protéger au maximum cette grande tradition.


Pendant notre séjour à Luang Prabang, nous avons également été témoins d’une autre cérémonie importante au temple Wat Xieng Thong, le plus grand de la ville.

C’était le soir du 30 janvier, une nuit de pleine lune, la musique résonnait jusque dans les rues avoisinantes, c’est comme cela que nous avons été attirés vers le temple.


A l’intérieur, une marche impressionnante s’y déroulait : des moines (les hommes en orange d’abord puis les femmes en blanc) suivis de fidèles, tous une bougie à la main, faisaient plusieurs fois le tour de la bâtisse en priant.

C’en est suivi une séance de prière à l’intérieur du Wat Xieng Thong.

Je n’ai pas réussi à trouver la signification précise de cette cérémonie mais tout était vraiment fascinant ce soir là!


.: Toutes mes photos de LUANG PRABANG sont ici :.
— — –
Au passage, en préparant ce billet, je suis tombée sur le site du photographe Gilles Renaud. N’hésitez pas à aller voir ses photos du Tak Bat, elles sont vraiment SUPERBES!

— — –
AUTRES ÉTAPES DE MON VOYAGE AU LAOS:


Fleur de frangipanier Sur la rive du Mékong Vat Xieng Thong Chutes d'eau de Khuang Sy Grottes de Pak Ou Sur la route


Cartes postales du Laos
Luang Prabang
Les temples de Luang Prabang
Les Grottes de Pak Ou et les chutes d’eau de Khuang Sy près de Luang Prabang
Sur la route vers Nong Khiaw

Cela fait aujourd’hui 3 semaines que nous sommes rentrés.
3 semaines que nous avons quitté Bangkok, 3 semaines et 3 jours que nous sommes sortis du Laos et j’ose enfin me replonger dans les (quelques) 1 641 photos, le Lonely et mon journal, pour essayer de partager tout ça avec vous.

Un journal, oui. Parce que pour me souvenir de toutes ces étapes, de tous ces jolis moments sans en oublier une miette, j’ai eu envie de noter au fur et à mesure ce que je voyais et ressentais.
Pas tout bien sûr, mais juste assez pour que d’un coup d’œil tout me reviennent : les images, les sons, les odeurs, les sourires, la chaleur..

Mais trêve de blabla, tenez-vous prêt(e)s, le voyage commence :


Vat Ho Pha Bang
J1 LUANG PRABANG
Arrivés vers midi après 18h de trajet, on est complètement morts.
Pause dej rapide dans la rue touristique (bof) puis sieste.
Quasi impossible de se relever. Mais vers 15h30 on arrive tout de même à sortir pour se balader au gré du vent..
La ville est paisible, la chaleur est supportable, tout est parfait pour un premier jour.
Impression de n’être jamais rentrée en France depuis la dernière fois, ça fait plaisir de retrouver ça!


Rue de Luang Prabang
Marché ambulant

Monk in the street

Ancienne capitale du Laos (jusqu’au XVIème siècle), Luang Prabang est aujourd’hui le premier site touristique du pays. La ville est même inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Mais le pays n’étant ouvert au tourisme que depuis 1989, le nombre de touristes dans les rues de la ville reste encore très raisonnable, on est encore très loin de Siem Reap (au Cambodge) ou même de Bali (si je me réfère au reportage diffusé hier soir sur France5).

Ici, ce qui nous a tout de suite frappé c’est qu’en général les locaux vaquent à leurs occupations sans se soucier des phalangs (= étrangers).
(C’est d’ailleurs le cas dans tous le pays)
(Les sourires et les “hello” sont du coup moins nombreux qu’au Cambodge mais cela ne veut pas dire que les laotiens sont plus froids ou moins accueillants, ils sont juste plus réservés)

A Luang Prabang, on oublie très facilement le stress et on apprend avec plaisir la patience, à profiter du moment présent sans empressement.
(Au Laos, il faut le savoir, rien arrive à l’heure et au restaurant vous attendrez minimum un bon quart d’heure avant de voir arriver vos plats)
(Mais qu’est-ce que ça fait du bien de ne plus se sentir esclave du temps qui passe!)

En plus, contrairement à l’année dernière au Cambodge et -surtout- au Vietnam, les klaxons sont quasi inexistants dans la ville, elle est donc très très silencieuse.
(Ou presque :


(Oui, il s’agit bien d’un marchand de glace!)
(On en a croisé dans tous le pays, même dans de tout petits villages reculés en pleine campagne!)

Autres “détails” marquants, la petite ville de Luang Prabang possède un nombre impressionnants de temples..


Vat Nong Sikhounmuang
Vat

..et de très jolis paysages au bord du Mekong.

D’ailleurs, si vous vous promenez au bord du fleuve en fin d’après-midi, on vous proposera certainement une excursion en bateau pour aller admirer le coucher du soleil.

Entre nous, je ne sais pas si cela vaut vraiment le coup car en restant sur la rive le spectacle est déjà somptueux :


Sur la rive du Mékong
Sur la rive du Mékong

Sur la rive du Mékong

Coucher de soleil sur le Mékong

Cette première journée aura été très courte mais ces quelques heures nous auront suffit pour tomber amoureux de cette ville et de son atmosphère si apaisante.

Si le Laos vous tente, ne ratez donc surtout pas cette étape!
(Les prochains billets sur la ville vous convaincront j’en suis sûre!)

D’autant plus que, quelque soit votre âge, quelque soit votre manière de voyager, vous pourrez trouver un toit qui vous conviendra.
Car contrairement à d’autres villes que nous avons visitées par la suite, Luang Prabang n’est pas uniquement réservée au BackPackers (= les touristes en sac à dos).

Nous avons d’ailleurs passé nos 3 premières nuits dans la Villa Chitdara, une guest-house vraiment très agréable, très jolie et très bien entretenue.
Elle est d’ailleurs classée numéro 2 sur Trip Advisor.

Ces nuits auront été les plus chères de notre parcours laotiens mais c’était vraiment appréciable pour commencer en douceur (45$ la nuit).

(En plus, Alex, le propriétaire, est un jeune français d’origine laotienne vraiment très accueillant et très attentionné.
Non parce que vous en connaissez beaucoup vous des gérants qui n’hésitent pas à enfourcher leur moto dans la minute pour rapporter leurs passeports à des clients étourdis en partance pour le Nord?!
OUi ça craint, nous les avions oubliés dans le coffre à la réception au moment du check-out!
Petite frayeur donc, mais heureusement très brève grâce à lui! )

To be continued..


.: Toutes les photos de LUANG PRABANG sont ici :.
— — –
AUTRES ÉTAPES DE MON VOYAGE AU LAOS:


Fleur de frangipanier Tak Bat Vat Xieng Thong Chutes d'eau de Khuang Sy Grottes de Pak Ou Sur la route


Cartes postales du Laos
La quête matinale des moines à Luang Prabang
Les temples de Luang Prabang
Les Grottes de Pak Ou et les chutes d’eau de Khuang Sy près de Luang Prabang
Sur la route vers Nong Khiaw

Me voici de retour avec des tonnes et des tonnes de souvenirs en tête!

(..et 5Go de photos et vidéos que j’ai bien failli ne pas pouvoir récupérer! ¹)

Cette année nous avons vraiment joué le jeu du trip sac à dos, avec guest house à 5€ la nuit (notre record de la room la moins chère!), des nuitées sous moustiquaire et dans nos sacs à viande, avec de l’électricité qu’entre 18h et 21h, avec du voyage en péniche en bois au ras de l’eau et en “bus local” camionnettes bâchées “tape-cul” et bourrées jusqu’au toit..

Des petites épreuves vraiment déroutantes mais tellement kiffantes au final qu’on en ressort vraiment heureux.
Heureux de l’avoir fait, d’avoir pu voir tout ce qu’on a vu grâce à elles et heureux aussi d’apprécier notre confort parisien à sa juste valeur maintenant que nous sommes rentrés!

Ces vacances resteront inoubliables, riches en découvertes et en rencontres, on en a vu des jolies choses et j’espère sincèrement réussir à vous transmettre tout cela dans de prochains billets!

En attendant, voici un petit avant-goût avec une sélection de photos prises au cours de nos 18 jours passés au Laos :


Fleur de frangipanier

Pavillon du temple Vat Xieng Thong

Le Tak Baat à Luang Prabang

Grotte de Pak Ou

Jolies coeurs

Village lao

Maison sur pilotis

Balade à dos d'éléphants

Pont de bambou sur la Nam song

Patouxai de Vientiane

Bouddha allongé au Bouddha park

Vat Phou de Champassak

A vélo près des rizières.. et des buffles

Ecole primaire dans un village de Champassak

Moustiquaire

Coucher de soleil sur le Mekong



¹ : Pour la petite histoire, lorsque lundi matin j’ai voulu transférer mes 1600 images sur mon PC, il n’en détectait aucune!
Pour lui, ma SD card était vide!

Mes clichés étaient visibles via l’écran de mon Canon PowerShot SD870 IS mais que je le branche directement à mon ordinateur ou que je passe par une clé USB pour lire cette précieuse SDHC card, même résultat, que ce soit sous Windows XP ou Vista AUCUNE photo n’était lisible sur ma carte mémoire!

Je vous épargne le ptit coup de panique et les multiples fausses joies en pensant trouver la solution sur le Net.

Je vais me contenter de scander “Vive Twitter” et surtout “Vive MAC!” car, sur les conseils de mes chers followers, j’ai tenté l’opération sur le MacBook d’un collègue hier matin et -miracle- ma clé a tout de suite bien fonctionné!

J’ai pu récupérer mes chères images en qq minutes, OUF!

Préparez-vous donc à voyager avec moi dans de futurs billets spécial Asie du Sud Est!

(Parce que mine de rien il me reste aussi pas mal de choses à vous raconter de mon voyage au Cambodge et au Vietnam de l’année dernière!)