En voyage avec Marlène


Mambo, ChaChaCha, Rumba, Reggaeton, peu importe mais c’est le moment de monter le son, MARLENE nous emmène aujourd’hui à Cuba..

♫ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♪




Si je n’ai pas eu la chance d’aller à La Havane, une semaine à Varadero a suffit à confirmer tous les clichés cubains, ainsi qu’à découvrir un peuple pauvre certes, mais aussi accueillant, surtout dans cette petite ville ultra-touristique en bord de mer où il y a avant tout des hôtels et donc des touristes.

Vieilles voitures, maisons coloniales délabrées, nourriture typique excellente (mais buffet de l’hôtel à la merci de la maigre production locale), pauvreté et retard alarmants…
Et puis bien sûr cigares et rhum !










On s’interroge encore sur les bornes incendie enfouies dans les trottoirs, et s’il y a peu de souvenirs à ramener, c’est étonnant de pouvoir les acheter par-dessus le muret délimitant trottoir public et habitation privée, les habitants vendant comme ils peuvent maracas et autres chapeaux…






Une autre surprise en préparant le voyage : on ne peut pas changer d’argent avant de partir, les pesos cubains ne sont disponibles qu’à Cuba, et que pour les touristes : la population locale a sa propre monnaie; il n’est donc pas rare de voir deux prix affichés, l’un pour les locaux, l’autre pour les étrangers.

Et pour ceux qui doutent des conditions d’hygiène ou qui, comme nous, voyagent avec un enfant, rassurez-vous : les médecins cubains sont très réputés et les frais et temps d’attente si accessibles qu’Américains et Canadiens y viennent en masse pour ça (enfin, principalement pour la chirurgie esthétique) !



▼▼▼ MARLENE

Laisser un commentaire